De « réels progrès » pour les soins palliatifs pédiatriques à domicile

Publié le 1 Juin, 2016

Les soins palliatifs de l’enfant sont possibles à domicile. L’objectif est « de permettre à l’enfant de préserver ses possibilités de vie relationnelle dans son environnement familial, et de soutenir les parents dans cette épreuve ». Leur mise en place nécessite une coordination des équipes médicales. Dans ce cadre, les équipes de l’HAD[1] de l’APHP[2] et celles des SAMU[3] et SMUR[4] de la région île de France ont travaillé en partenariat et réalisé un guide à l’usage des professionnels de santé concernés.

 

Ces dernières années, les demandes des familles et les ressources à disposition avec la création d’équipes spécialisées, ont fait évoluer les soins palliatifs pédiatriques, et ont permis « un réel progrès ». Les demandes de transferts en HAD ont augmenté depuis 2009, passant de 14 enfants à 49 en 2013. L’objectif est « l’apaisement maximal des symptômes pour permettre la meilleure vie relationnelle possible de l’enfant au sein de sa famille » en évitant toute « obstination déraisonnable ».

 

L’Association européenne de soins palliatifs recommande d’ « organiser le maintien à domicile dans la mesure du possible ». Chaque situation est « singulière, et souvent complexe », réclamant un « projet personnalisé ». Le retour à domicile « implique une permanence constante d’un adulte », aussi une attention particulière « est portée à la souffrance des parents, de la fratrie et des grands parents ».

 

 

[1] Hospitalisation à Domicile.

[2] Association Publique des Hôpitaux de Paris.

[3] Service d’Aide Médicale Urgente.

[4] Service Mobile d’Urgence et de Réanimation.

 

JIM (1/06/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...
Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »
/ Fin de vie

Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »

« Trop d'enfants canadiens qui ont besoin de soins palliatifs n'en bénéficient pas, ou n'en bénéficient que dans les dernières semaines ...
Fausse-couche : l’Angleterre instaure des certificats de « perte de bébé »
/ PMA-GPA, Tous les autres thèmes

Fausse-couche : l’Angleterre instaure des certificats de « perte de bébé »

En Angleterre, les parents qui ont perdu un bébé avant 24 semaines de grossesse peuvent demander un certificat « de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres