CRISPR : « On s’habitue à tout, y compris à la menace de la transgression »

Publié le 27 Avr, 2016

CRISPR ou l’ « irrépressible tentation de la réédition du génome humain ». Doit-on « se préparer à la future naissance d’un ‘bébé CRISPR’ » ? « Comment organiser les échanges démocratiques sur un tel sujet » ?

 

Une réunion internationale est organisée à l’Académie nationale de médecine, les 28 et 29 avril. Cette rencontre « survient-elle trop tard » ? Elle est, dans tous les cas « attendue », car les inquiétudes sont vives concernant « la nature et le degré d’avancement des travaux en cours dans les laboratoires chinois et asiatiques de génétique ». En avril 2015, une première publication annonçait la modification de génome d’embryon humain par des biologistes chinois. Un an plus tard, une autre équipe récidive, ne mobilisant guère cette fois-ci « l’attention des médias généralistes ». Pour Jean-Yves Nau, c’est le signe que l’ « on s’habitue à tout, y compris à la menace de la transgression ».

 

Ces deux publications « doivent clairement être perçues comme des avertissement, des coups de semonces ». Les autorités académiques chinoises « ne manquent pas de faire comprendre qu’une certaine conception occidentale de l’éthique biomédicale ne saurait avoir, en elle-même, une portée universelle ».

 

 

Slate (27/04/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs
/ Genre

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs

La clinique Sandyford de Glasgow a décidé d’interrompre la prescription de bloqueurs de puberté aux mineurs ...
« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie
/ Fin de vie

« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie

Infirmiers et médecins indiquent leur préoccupation « en raison des divergences avec la terminologie internationale et leurs conséquences pour la ...
Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?
/ Fin de vie

Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?

Une femme de 32 ans encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué son grand-père en mettant le feu ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres