Crépuscule des cellules souches embryonnaires humaines ?

Publié le : 27 octobre 2011

Dans son éditorial du 17 octobre 2011, la revue New Scientist, identifiée comme "promoteur de la recherche sur l’embryon humain", suppose que des traitements seront plus rapidement découverts à partir de cellules souches adultes plutôt qu’à partir de cellules souches embryonnaires humaines.

Ce qui caractérise de tels traitements, issus de travaux sur les cellules souches adultes, "c’est qu’ils sont éminemment pratiques et éthiquement incontestables (…). En outre, il est beaucoup plus simple de travailler avec", précise l’éditorial. En conclusion, il affirme que "toutes les avenues de recherche sur les cellules souches devrait se poursuivre, notamment parce que le travail sur des embryons donne des aperçus fondamentaux. Mais il est payant de continuer à chercher de nouvelles approches (…). Bien qu’il n’y ait jamais de réponses faciles, parfois il y a celles qui de façon inattendue s’avèrent simples."

Bioedge (Michael Cook) 22/10/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres