Covid-19 : Inquiétudes autour d’une attestation de vaccination au Royaume-Uni

Publié le : 8 décembre 2020

Au Royaume-Uni, alors que la campagne de vaccination contre le Covid-19 débute aujourd’hui, un jour surnommé « V-Day » par le ministre de la santé Matt Hancock, chaque britannique recevra une carte attestant de la vaccination avec la mention : « Veillez à garder cette carte dans votre sac à main ou votre portefeuille ». Une mesure qui inquiète un groupe de défense des droits de l’homme, Liberty. L’association redoute que les personnes dépourvues de carte de vaccination ne soient empêchées d’accéder aux « services publics essentiels, à l’emploi ou à un logement ». De son côté, l’ancien ministre Sir Desmond Swayne craint que les citoyens falsifient des documents « pour pouvoir vivre normalement ».

Le NHS n’a pas confirmé l’obligation d’être en possession de la carte. Ce sont « des cartes de rappel du NHS qui incitent les gens à recevoir la deuxième dose dont ils ont besoin », a déclaré le porte-parole du Premier ministre. Mais le ministre des affaires étrangères James Cleverly semble aller plus loin en affirmant que « des millions de personnes au Royaume-Uni verraient leur vie « débloquée » par une piqûre contre le coronavirus avec une carte pour le prouver ». Et le député Nadhim Zahawi, a déclaré de son côté que restaurants et bars pourraient demander une preuve de vaccination.

Pour l’ancien ministre David Jones, « le gouvernement doit préciser que les cartes britanniques ne doivent pas être utilisées pour empêcher les gens de vivre leur vie », et si nécessaire légiférer sur le sujet. Des entreprises, comme la compagnie aérienne Qantas, ont déjà déclaré « qu’elles accorderaient un traitement préférentiel à toute personne ayant reçu un vaccin et pouvant le prouver ».

Source : Daily Mail, Luke May, Martin Robinson et James Tapsfield (07/12/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres