Covid-19 : des autorisations de déplacements délivrées pour contourner la loi australienne en matière de PMA et GPA

Publié le 14 Juin, 2021

En Australie, le gouvernement accorde des dérogations aux citoyens qui souhaitent voyager à l’étranger pour avoir recours aux parcours de procréation médicalement assistée (PMA), ou à la gestation par autrui (GPA), interdits par la loi du pays. En raison de la pandémie, les citoyens ont l’interdiction de quitter le territoire depuis mars 2020, à moins de disposer d’une dérogation.

Growing Families, une organisation qui propose le recours à la maternité de substitution ou au don de gamètes, explique avoir permis à « des dizaines de personnes » d’obtenir des dérogations pour voyager à l’étranger « pour raisons humanitaires ». Cent couples ont obtenu des dérogations en vue d’une GPA, « et 23 autres femmes pour des traitements de FIV avec des ovocytes de donneuses en Grèce, à Chypre, aux États-Unis, en Afrique du Sud et en Russie », précise Sam Everingham, directeur mondial de l’association.

La GPA commerciale est interdite dans tout le pays, à l’exception du Territoire du nord. L’Australie n’autorise pas non plus à rapatrier sur son sol les embryons conçus à l’étranger. Le don d’ovocyte est autorisé dans le pays, à condition que le don soit « altruiste » et « non anonyme ». Un porte-parole de l’Australian Border Force a indiqué qu’au 31 mai, « 41 487 exemptions avaient été accordées pour raisons humanitaires », et précisé qu’il n’existait pas de statistiques sur les « raisons détaillées ».

Pour Sarah Dingle qui a été conçue à partir d’un don de gamètes, auteur de Brave New Humans, qu’une organisation caritative aide les gens à obtenir des dérogations de voyage « essentiellement pour contourner la loi australienne » est « horrible ». « S’il n’est pas normal de payer une jeune fille de 18 ans pour ses ovocytes en Australie, nous ne devrions pas payer une jeune fille de 18 ans en Ukraine », s’indigne-t-elle.

 

Source : Sydney Morning Herald, Caitlin Fitzsimmons (13/06/2021) – Photo : Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

Genre : Le Montana interdit les modifications de l’acte de naissance, y compris après une chirurgie
/ Genre

Genre : Le Montana interdit les modifications de l’acte de naissance, y compris après une chirurgie

Lundi dernier, dans une ordonnance d'urgence, le Montana a expliqué remplacer la catégorie "genre" par la mention du "sexe" ...
Allongement du délai d’IVG : l’inquiétude des gynécologues
/ IVG-IMG

Allongement du délai d’IVG : l’inquiétude des gynécologues

Suite à l'allongement du délai autorisé pour avorter, le CNGOF a fait à nouveau part de ses inquiétudes lors du ...
istock-653308196

Greffe de trachées : cinq ans de prison requis pour « maltraitance aggravée »

Après avoir été « salué pour ses avancées en chirurgie de la trachée », Paolo Macchiarini est jugé en Suède pour « maltraitance ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres