Covid-19 : des autorisations de déplacements délivrées pour contourner la loi australienne en matière de PMA et GPA

Publié le 14 Juin, 2021

En Australie, le gouvernement accorde des dérogations aux citoyens qui souhaitent voyager à l’étranger pour avoir recours aux parcours de procréation médicalement assistée (PMA), ou à la gestation par autrui (GPA), interdits par la loi du pays. En raison de la pandémie, les citoyens ont l’interdiction de quitter le territoire depuis mars 2020, à moins de disposer d’une dérogation.

Growing Families, une organisation qui propose le recours à la maternité de substitution ou au don de gamètes, explique avoir permis à « des dizaines de personnes » d’obtenir des dérogations pour voyager à l’étranger « pour raisons humanitaires ». Cent couples ont obtenu des dérogations en vue d’une GPA, « et 23 autres femmes pour des traitements de FIV avec des ovocytes de donneuses en Grèce, à Chypre, aux États-Unis, en Afrique du Sud et en Russie », précise Sam Everingham, directeur mondial de l’association.

La GPA commerciale est interdite dans tout le pays, à l’exception du Territoire du nord. L’Australie n’autorise pas non plus à rapatrier sur son sol les embryons conçus à l’étranger. Le don d’ovocyte est autorisé dans le pays, à condition que le don soit « altruiste » et « non anonyme ». Un porte-parole de l’Australian Border Force a indiqué qu’au 31 mai, « 41 487 exemptions avaient été accordées pour raisons humanitaires », et précisé qu’il n’existait pas de statistiques sur les « raisons détaillées ».

Pour Sarah Dingle qui a été conçue à partir d’un don de gamètes, auteur de Brave New Humans, qu’une organisation caritative aide les gens à obtenir des dérogations de voyage « essentiellement pour contourner la loi australienne » est « horrible ». « S’il n’est pas normal de payer une jeune fille de 18 ans pour ses ovocytes en Australie, nous ne devrions pas payer une jeune fille de 18 ans en Ukraine », s’indigne-t-elle.

 

Source : Sydney Morning Herald, Caitlin Fitzsimmons (13/06/2021) – Photo : Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres