Confusion autour du terme ”euthanasie”

Publié le 26 Jan, 2004

Véronique Fournier, médecin, directrice du premier centre français d’éthique clinique explique dans Le Figaro comment elle tente de dénouer les demandes de fin de vie des patients.

 

Après sa rencontre avec Vincent Humbert, elle estime que dans ce cas tout à fait exceptionnel, ce dernier réclamait un suicide assisté. Cependant, elle souligne que les demandes d’euthanasie recouvrent des situations très différentes, souvent source de confusion. Ainsi les choses sont-elles différentes si l’on est ou pas en fin de vie, si le patient souffre, etc… Elle rappelle qu’il existe une grande différence entre l’euthanasie active (injecter quelque chose qui précipite la mort) et l’euthanasie passive (débrancher une machine ou arrêter un traitement).

 

Au centre d’éthique clinique qu’elle dirige, elle a enregistré de la part des malades une demi-douzaine de demande d’euthanasie en un an. Ces demandes correspondent en fait à une volonté de rupture dans la prise en charge des patients. Il s’agit d’un appel,d’une demande d’écoute, d’une provocation “j’en ai assez de ce que vous me proposez, je veux passez à autre chose; vous ne l’entendez pas, alors je vous provoque en parlant d’euthanasie”. Les patients demandent qu’on arrête des soins trop lourds, qu’on cesse l’acharnement thérapeutique mais ne réclament pas “une injection mortelle”. Bien souvent la transition se fait en douceur vers les soins palliatifs.

 

Elle rappelle qu’aujourd’hui on est capable de réanimer et maintenir en vie presque indéfiniment et que de ce fait on ne maîtrise plus très bien la frontière entre le traitement de confort et l’acharnement thérapeutique.

 

Véronique Fournier estime qu”il y a trop de décalages à combler sur le terrain entre soignés et soignants pour qu’une loi puisse être adoptée dans la sérénité”. Elle préconise, en revanche, l’adoption d’une charte qui définirait un certain nombre de conditions à respecter avant de provoquer un acte d’interruption de vie.

Libération (Eric Favereau) 26/01/04

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-_question-mark-1872665_340
/ Genre

Bloqueurs de puberté : des données « insuffisantes »

Sur l'utilisation des bloqueurs de puberté, « les études contrôlées, à long terme, claires et concluantes, font défaut à l'heure actuelle » ...
Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie
/ Génome

Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie

Cinq ans après une greffe de cellules souches, un Californien de 68 ans, n'a plus aucune trace du VIH, ni ...
FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama
/ PMA-GPA

FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama

Les deux chambres de l’Assemblée législative de l’Etat de l’Alabama ont adopté des propositions de loi visant à "protéger" la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres