Comité d’éthique suisse et l’utilisation de cellules d’embryons humains

Publié le 20 Juin, 2002

La commission suisse d’éthique pour la médecine humaine (CNE) a rendu un avis favorable à l’utilisation d’embryons humains pour la recherche. Pourront être utilisés les embryons surnuméraires avec la permission des parents biologiques. Le développement de l’embryon ne devra pas dépasser  5 jours. 

Il est interdit de produire des embryons pour les laboratoires, “la constitution et le législation l’interdisent formellement” souligne Christoph Rehmann-Sutter, président du CNE. 

En ce qui concerne l’importation des cellules souches embryonnaires, le CNE ne s’y est pas opposé. 

Le président du CNE a indiqué que les 21 membres de la Commission étaient divisés “entre une respectable minorité et une bonne majorité“. 

 

Lisez l’avis du CNE la recherche sur les cellules souches embryonnaires 

Swissinfo 20/06/02

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres