Clone de deuxième génération

Publié le : 25 mai 2004

Dimanche 23 mai, l’équipe américano-japonaise du Pr Yang de l’université du Connecticut a annoncé la naissance, il y a 4 ans, "d’un clone de clone", autrement dit d’un clone de deuxième génération.

Baptisé Kamitakafuku, ce taureau est né d’un clone de taureau. Les chercheurs ont annoncé qu’il serait en bonne santé et que la longueur de ses télomères (extrémité des chromosomes) serait normale. Cette indication est importante car le vieillissement prématuré dont souffrent les clones dépend notamment de la longueur de leurs télomères.

Pour obtenir  Kamitakafuku, il a fallu 358 ovules, 19 embryons ont été réimplantés, deux gestations sont arrivées à terme et un taureau vit toujours aujourd’hui. Des essais ont déjà été réalisés pour faire naître un clone de troisième génération : mais les tentatives menées sur 248 ovules ont toutes échoué.

L‘étude est publiée sur le site Internet de la revue Nature Biotechnology.

Le Figaro 25/05/05 - Nouvelobs.com 25/05/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres