Chili : l’adolescente qui demandait l’euthanasie change d’avis

Publié le : 24 mars 2015

Valentina Maureira, 14 ans, est atteinte de mucovicidose. Au début du mois de mars, elle avait demandé à la présidente du Chili, Michelle Bachelet, l’autorisation d’être euthanasiée, prétextant qu’elle était « fatiguée de vivre avec cette maladie ».

 

L’euthanasie et le suicide assisté étant interdits au Chili, la présidente avait rencontré la jeune fille et lui avait faire part de l’impossibilité de satisfaire à sa demande (cf. synthèse Gènéthique du 02 mars 2015).

 

Depuis, Valentina Maureira a changé d’avis : «  Il y a des gens qui m’on fait changer ma manière de penser », explique-t-elle. La rencontre et le dialogue avec des personnes atteintes, pour certaines, de la même maladie, lui ont redonné l’envie de vivre.

 

«  Je lui ai dit que j’ai 22 ans, et que je mène une vie normale : qu’elle ne doit pas baisser les bras », raconte Maribel Oviedo, une jeune femme venue de Cordobà à Santiago pour la visiter et l’encourager. Elle avait été émue par sa demande, diffusée sur les réseaux sociaux.

 

<p>Reinformation, 24/03/2015</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres