Bioéthique : coopération franco-allemande

Publié le : 5 juin 2002

Face aux dérives potentielles des biotechnologies, la France et l’Allemagne tentent d’imposer un minimum de règles internationales. « Ce dont il s’agit, c’est rien moins que l’avenir de l’espèce humaine » soulignait le ministre allemand des Affaires étrangères lors d’une conférence organisée à Berlin, où étaient conviés quelques 70 scientifiques de pays dits « émergents« .

 

La France et l’Allemagne craignent en effet, que ces pays ne se lancent  dans des programmes de recherche aboutissant à la fabrication d’humains « sur mesure » obtenu par sélection génétique ou clonage.

Quelques consensus minimum ont finalement émergé. Appel à une coopération internationale « équitable », réprobation du clonage reproductif, du commerce international des embryons ou de la sélection du sexe des enfants.

Malgré cette coopération franco-allemande, de nombreuses dissensions demeurent en matière de bioéthique, au sein  de l’Union européenne .

<p>Libération (Lorraine Millot) 05/06/02 - Le Quotidien du Médecin 06/06/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres