Belgique : un président de mutuelle favorable à l’euthanasie des personnes « qui en ont assez de vivre »

15 Avr, 2024

Luc Van Gorp, président de l’Alliance nationale des mutualités chrétiennes néerlandophones (Christelijke mutualiteit), le « plus grand fonds de soins de santé de Belgique », a déclaré que les personnes « qui en ont assez de vivre » devraient être autorisées à accéder à une « euthanasie douce ».

Cette déclaration s’inscrit dans un contexte d’augmentation du nombre des personnes âgées de plus de 80 ans, qui devrait doubler d’ici 2050. « Quel que soit le montant investi, il ne suffira pas », considère Luc Van Gorp. « La demande de soins ne fera qu’augmenter dans les années à venir, rappelle-t-il. Si nous continuons à agir comme nous le faisons aujourd’hui, nous allons au-devant d’un véritable krach des soins », estime-t-il, se déclarant favorable à une « approche radicalement différente », « celle d’une société saine qui privilégie la qualité de vie plutôt que la quantité » (cf. Pays-Bas : le suicide assisté après une « vie accomplie » de retour au Parlement).

Le président de Christelijke mutualiteit appelle à un débat national sur le sujet, soutenu par « un certain nombre d’hommes politiques ». Mais de vives critiques s’élèvent. Ainsi, les évêques de Belgique se sont déclarés « profondément consternés » par cette proposition. Sammy Mahdi, chef de file des démocrates-chrétiens, s’est également indigné : « Si quelqu’un est fatigué de la vie et a l’impression de gêner ou de ne plus recevoir de visites, ne sommes-nous pas en train d’échouer en tant que société ? »

 

Sources : Bioedge, Michael Cook (11/04/2024) ; La Libre, Bosco d’Otreppe (11/04/2024)

DERNIERES ACTUALITES
Menaces inédites sur la fin de vie

Menaces inédites sur la fin de vie

Alors que les députés débutent l'examen du projet de loi fin de vie en séance publique ce lundi, le philosophe François-Xavier Putallaz, professeur à l’Université de Fribourg, dénonce un texte qui « fai[t] vaciller la médecine, renverse le grand interdit de l’homicide...

Fin de vie : « Aidez-nous à sauvegarder les valeurs du soin »

Fin de vie : « Aidez-nous à sauvegarder les valeurs du soin »

Le 27 mai, l’examen du projet de loi sur la fin de vie en séance publique commence à l’Assemblée nationale. Dans une tribune publiée par le Figaro, 23 organisations de soignants[1] exhortent les députés à ne pas adopter un texte qui « pourrait radicalement modifier...

Partager cet article
[supsystic-social-sharing id='1']

Toute l’actualité bioéthique
chez vous, gratuitement

Cochez vos choix :

En validant ce formulaire, j’accepte de recevoir les informations du site Gènéthique par email et accepte la politique de confidentialité