Belgique : les euthanasies en hausse de 15% par rapport à 2022

27 Fév, 2024

En Belgique, 3.423 euthanasies ont été recensées en 2023, selon les données de la Commission fédérale de contrôle et d’évaluation de l’euthanasie. Un chiffre en hausse de 15% par rapport à l’année précédente. Passé de 2.699 en 2021 à 2.966 en 2022, le nombre d’euthanasies pratiquées en Belgique ne cesse d’augmenter, année après année.

Une mineure euthanasiée, les polypathologies plus représentées

L’année 2023 a été marquée par l’euthanasie d’une mineure. En effet, une jeune fille de 16 ans atteinte d’une tumeur au cerveau a été euthanasiée (cf. Eva, 16 ans : une euthanasie et 5 organes prélevés). « Nous avons connu 5 cas » depuis que l’euthanasie des mineurs est devenue légale en Belgique, en 2014, précise la coprésidente de la commission, Jacqueline Herremans.

Même si la première cause de demande d’euthanasie demeure le cancer, pour 55,5% des cas, les polypathologies « gagnent en importance ». En effet, c’est la raison invoquée par 23,2 % des patients souhaitant recourir à l’euthanasie. De même, les affections psychiatriques sont « de plus en plus souvent avancées ». Elles ont représenté 1,4 % des euthanasies en 2023, soit 48 personnes.

Aucun dossier transmis à la Justice en 2023

La Commission fédérale de Contrôle et d’Évaluation de l’Euthanasie indique que 110 personnes ne résidant pas en Belgique ont été euthanasiées en 2023, dont 101 Français.

L’instance chargée d’« évaluer les dossiers » saisit la Justice « si elle soupçonne la violation d’une condition essentielle » (cf. Euthanasie en Belgique : vérifier la volonté du patient serait seulement « formel » ?). Ce qui n’a pas été le cas en 2023.

 

Source : La Libre, Belga (27/02/2024)

DERNIERES ACTUALITES
Suicide assisté : deux médecins allemands condamnés

Suicide assisté : deux médecins allemands condamnés

Le 8 avril dernier, un médecin allemand de 74 ans, Christoph Turowski, a été condamné à trois ans de prison pour homicide volontaire après avoir aidé une femme de 37 ans atteinte de « graves troubles psychiques » à mettre fin à ses jours. En février dernier, Johann...

Partager cet article

Toute l’actualité bioéthique
chez vous, gratuitement

Cochez vos choix :

En validant ce formulaire, j’accepte de recevoir les informations du site Gènéthique par email et accepte la politique de confidentialité