Belgique : Interdiction d’une campagne d’information sur les alternatives à l’avortement

Publié le : 1 avril 2016

En Belgique, une campagne d’information proposée par l’association Jongeren Info Life « vient d’être interdite et retirée de l’espace public », suite à « diverses interpellations ». Dans les tramways anversois, les affiches mettaient en scène « une jeune femme en questionnement par rapport à sa grossesse et l’adresse du site internet ongepandzwanger.be ».

 

L’association Jongeren Info Life (JIL) propose depuis plusieurs années des animations dans les écoles « pour sensibiliser les jeunes de tous horizons par rapport à l’avortement ». L’expérience des membres de JIL (médecins, psychologues, infirmières) « en matière d’accompagnement de la détresse des femmes n’est plus à démontrer ». Cependant, il « est question de mettre JIL et ses associés sur une liste noire, du seul fait que JIL désinformerait la population en mettant trop l’accent sur les séquelles de l’avortement au lieu d’insister sur le soulagement des femmes après leur avortement ».

 

L’Institut Européen de Bioéthique s’interroge : Est-il encore permis aujourd’hui pour une association « qui encourage respectueusement les femmes à garder leur enfant de se faire connaître dans l’espace public » ?

 

<p>Institut Européen de Bioéthique (29/03/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres