Babybloom annule sa « bourse aux mères porteuse »

Publié le 30 Jan, 2016

Babybloom Homoparentalité devait organiser dans un hôtel, les 29 et 30 janvier, une bourse aux mères porteuses (Cf. Une « bourse aux mères porteuses » fin janvier). Avec cet évènement, l’association américaine voulait « promouvoir son catalogue qui propose un large choix de mères porteuses vivant aux Etats Unis ». « Discret », Babybloom homoparentalité  ne donne « pas d’affiche, pas d’adresse, et uniquement des rendez vous personnalisés, à prendre avec les organisateurs via Facebook », mais propose l’« achat de bébé sur catalogue » pour 80 000 à 100 000 euros. Face aux protestations, Babybloom a « préféré annuler son opération de prospection bruxelloise ».

 

A l’occasion de cet évènement, l’association belge l’action pour les familles a publié un communiqué dans lequel elle rappelle qu’« un être humain, l’enfant, ne peut pas faire l’objet d’une convention, ne s’achète pas, ne se donne pas, et une femme ne se prête pas. Pour toutes ces raisons, jamais il n’y aura de GPA éthique ». Elle avait également appelé à manifester devant l’hôtel où devait se dérouler cette « bourse ».

Le Point (31/01/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres