Avortements tardifs : les grossesses suivantes davantage à risque

Publié le 5 Mar, 2020

Une étude[1] menée par des chercheurs finlandais montre « de très faibles effets négatifs » engendrés par un avortement sur les grossesses ultérieures, mais « un risque plus élevé » en cas d’avortement tardif.

La recherche s’est appuyée sur « 418 690 femmes ayant accouché pour la première fois d’un enfant unique entre 1996 et 2013 en Finlande ». Les scientifiques ont constaté « un risque accru de naissance extrêmement prématurée et de très faible poids à la naissance chez les femmes ayant subi un ou des avortement(s) tardif(s) par rapport à celles ayant subi un ou des avortement(s) précoce(s) ».

Note Gènéthique : Pour limiter les biais, l’étude exclut les avortements tardifs pratiqués pour raison médicale.

Pour aller plus loin :

Allongement du délai légal pour avorter en Belgique : « Cette loi va trop loin »

En Inde, l’avortement pourrait être autorisé jusqu’à 24 semaines

Avortement : « Ce n’est pas parce que vous voulez oublier que vous oubliez »

Les fœtus pourraient ressentir la douleur dès 13 semaines de gestation

 


[1] Situ KC et al, The duration of gestation at previous induced abortion and its impacts on subsequent births: A nationwide registry‐based study, Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica (2020). DOI: 10.1111/aogs.13788

Medical Press, Wiley (04/03/2020)

 

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres