Avortement aux Etats-Unis : une première décision relative à la PMA

Publié le 7 Nov, 2022

Dans un avis du 20 octobre, le procureur général du Tennessee, Jonathan Skrmetti, a affirmé que la nouvelle loi de l’Etat sur l’avortement ne concerne pas les embryons humains non transférés dans l’utérus d’une femme.

Elle n’est applicable que « lorsqu’une femme a un enfant à naître vivant dans son corps » car, selon la loi, un avortement consiste à utiliser « un instrument, un médicament, un produit (…), une autre substance ou un dispositif dans l’intention d’interrompre la grossesse d’une femme que l’on sait enceinte » (cf. Avortement : le choix des Etats américains se précise).

Par conséquent, l’élimination des embryons non transférés n’est pas un « avortement criminel ». L’avis avait été demandé par une femme qui, ayant effectué une fécondation in vitro, voulait savoir comment « se débarrasser de ses embryons fabriqués en excès ».

Source : Tennessee Lookout, Sam Stockard (01/11/2022) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause
/ IVG-IMG

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause

Les conclusions d'une étude selon laquelle la télémédecine pour prescrire des pilules abortives est « efficace » sont remises en ...
23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...
Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »
/ Fin de vie

Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »

« Trop d'enfants canadiens qui ont besoin de soins palliatifs n'en bénéficient pas, ou n'en bénéficient que dans les dernières semaines ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres