Avis de tempête sur l’embryon

Publié le 15 Fév, 2001

Steve O’Connor dénonce le double langage du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) qui a rendu public son avis sur l’avant projet de révisions des lois de bioéthique le 7 février dernier. Dans cet avis, le CCNE se déclare contre la création d’embryons et pourtant favorable au clonage thérapeutique ! Steve O’Connor relève dans cette position deux contradictions. La première : le CCNE interdit la création d’embryons, «  la production à des fins de recherche d’embryons humains par fécondation in vitro est interdite », et pourtant autorise la pratique du clonage thérapeutique qui, elle, repose sur la création d ‘embryons. La seconde contradiction : le CCNE, favorable à l’autorisation du clonage thérapeutique, condamne le clonage reproductif. Or, clonage thérapeutique et clonage reproductif sont tous deux du clonage humain : c’est à dire la création d’un embryon par le transfert d’un noyau somatique dans une ovule énuclée. La technique est la même c’est seulement la fin qui change : le clonage thérapeutique fait de l’embryon « un médicament », le clonage reproductif laisse l’embryon se développer jusqu’à la naissance. Cet avis est repris et partagé par Jean Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, qui appelle chacun à faire de la protection de l’embryon son propre combat. « Si nous, si vous, si l’Eglise, si tous les hommes de bonne volonté, ne mettent pas le respect de la vie humaine embryonnaire au premier rang de leurs exigences politiques et électorales, alors, à quoi bon discourir sur la charité ou sur la solidarité ? ». Il explique comment la Fondation Jérôme Lejeune, dont l’objectif est de financer des recherches sur les maladies de l’intelligence, souhaite développer une recherche respectueuse de l’embryon en utilisant  les cellules souches adultes. Ces dernières ont des capacités de régénérescence aussi prometteuses que celles attribuées, parfois trop rapidement, aux cellules souches embryonnaires. Par ailleurs, leur exploitation ne pose aucune difficulté éthique.

Famille Chrétienne 15/02/01

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres