Avis 110 du CCNE : non aux mères porteuses

Publié le 30 Avr, 2010
Le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) a rendu le 6 mai 2010 son Avis 110, sur les risques éthiques liés à la gestation pour autrui (GPA) ou mères porteuses. La grande majorité des membres s’est prononcée en faveur du maintien de la législation actuelle. En France, la pratique des mères porteuses est interdite par la loi de bioéthique de 1994.
 
Les raisons de la préconisation
 
Selon l’avis, une loi, si restrictive soit-elle, ne pourrait empêcher les risques médicaux pour la mère porteuse, les risques de clandestinité ou encore de pression entre les différents contractants. Par ailleurs, aucune prescription médicale ne saurait justifier qu’ “une femme mette son corps au service d’un couple“, tout comme aucune loi ne saurait protéger tout à la fois l’enfant, la mère porteuse et les parents d’intention dans la multiplicité des situations encourues au cours de la grossesse ou dans la vie ultérieure de l’enfant. Le CCNE note également que la GPA va à l’encontre de la conception d’une dignité intrinsèque de la personne. Même si la mère porteuse est volontaire, il y a “instrumentalisation du corps des femmes” et la considération de l’enfant “comme une marchandise“. On ne saurait négliger les conséquences psychologiques que cette technique pourrait avoir, car la GPA fait fi des liens qui se tissent entre la femme enceinte et le fœtus si importants pour le développement harmonieux de l’enfant. Enfin, si la douleur d’un couple infertile est éminemment respectable, il convient de ne pas attendre de la loi qu’elle remédie à toutes les inégalités naturelles : “Une telle conception conduirait à sommer la collectivité d’intervenir sans limites pour restaurer la justice au nom de l’égalité et correspond à l’affirmation d’un droit à l’enfant“. Sept membres n’ont pas voté l’avis mais ont publié en annexe, leur position en faveur de la GPA : Michaël Azoulay, Joëlle Belaisch-Allart, Claude Burlet, Danièle Siroux, Dominique Stoppa-Lyonnet, Claude Sureau et Bertrand Weil.

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...
Epigénétique : une nouvelle cause potentielle de l’infertilité masculine
/ PMA-GPA

Epigénétique : une nouvelle cause potentielle de l’infertilité masculine

Selon une étude, une régulation défectueuse du génome lors de la spermatogénèse pourrait être une cause potentielle d’infertilité masculine ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres