Arrivée du “pass contraception” en Ile-de-France

Publié le 26 Avr, 2011

Mardi 26 avril 2011, le président du Conseil régional d’Ile-de-France Jean-Paul Huchon (PS) a présenté son "pass santé contraception" au lycée polyvalent Elisa-Lemonnier dans le XII° arrondissement de Paris. Il était accompagné du ministre de l’Education nationale Luc Chatel.

Le "pass" consiste en la remise de cinq coupons aux jeunes – prioritairement des classes de seconde – par l’infirmière de l’établissement. Ces tickets leur donneront un accès gratuit et anonyme à la contraception pour une durée de 3 à 6 mois : consultations de médecins, prises de sang et analyses médicales, pilule, implant, stérilet, patch, etc. sont compris dans le "pass". Les professionnels de santé seront remboursés par la région.

15 000 "pass" doivent être imprimés dans un premier temps afin de "faire reculer le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) ou de grossesses non désirées", selon le conseil régional. Au niveau national, plus de 13 200 IVG ont été réalisées sur des mineures en 2006, un chiffre en constante augmentation.

Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes et initiatrice d’un pass contraception similaire dans sa région en 2009 (Cf. Synthèse de presse du 13/11/09), s’est réjouie "de voir que la région Ile-de-France prend le relais dans al diffusion du pass contraception".

La Fédération des Parents d’élèves de l’enseignement public (PEEP), en revanche, a protesté, se déclarant défavorable à une telle mesure : "Il ne faut pas se substituer aux parents", a insisté la présidente de la PEEP Claudine Caux.

Le Parisien (Hélène Bry et Vincent Mongaillard) 26/04/11 – Libération.fr 26/04/11 – Le Monde.fr 26/04/11 – Romandie News 26/04/11

Partager cet article

Synthèses de presse

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...
heartache-1846050_960_720

Un protocole pour produire des valves cardiaques à partir de cellules iPS humaines

Des chercheurs ont développé un protocole « efficace » pour induire la différenciation de cellules iPS humaines en cellules valvulaires fonctionnelles ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres