Arrêt Perruche :  » les manœuvres dilatoires  » du gouvernement

Publié le : 13 décembre 2001

Cet après midi au terme de 4h30 de débat animé, la présidente de l’assemblée a décidé, au moment de passer au vote, de lever la séance. Soutenus par les députés PCF, MDC, RPR, UDF et DL, le texte de loi de Jean-François Mattéi reste donc en suspens.
La séance devant se terminer à 13h30, les socialistes ont joué la montre. Pas moins de 3 ministres sont intervenus multipliant les prises de parole. Ils ont ensuite interrompu une première fois la séance pour faire voter, en un quart d’heure, par la commission restreinte présidée par Le Garrec (PS) un amendement au texte de Mattéi proposé par Nicole Catala. Puis, à 13h20 au moment de passer au vote, la séance plénière a été levée…
Ces manœuvres ont provoqué la colère de la majorité des députés présents. Georges Sarre, président du MDC, a dénoncé  » les manœuvres dilatoires  » du gouvernement.
Le Collectif contre l’handiphobie a estimé dans un communiqué que  » le gouvernement se fout de la gueule des personnes handicapées « . Le Dr Xavier Mirabel, porte parole, explique :  » à cours d’argument et mis en minorité, le gouvernement a refusé le vote démocratique. Les familles qui ont un enfant handicapé sont écœurées  mais notre confiance va vers les députés qui souhaitent majoritairement lutter contre les discriminations « .

<p>Genethique.org</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres