Angola : le vote de loi pénalisant l’avortement est reporté sine die

Publié le 16 Mar, 2017

La réforme du code pénal angolais, votée en première lecture le mois dernier, comportait un projet de loi visant à réprimer l’avortement (cf. L’Angola réforme sa loi relative à l’avortement). Jeudi, le président du groupe parlementaire du parti au pouvoir qui détient la majorité absolue de députés, a annoncé que le vote final du texte, initialement prévu le 23 mars, était reporté, sans qu’aucune nouvelle date n’ait été fixée.

 

Le texte, qui permettait l’avortement uniquement quand la vie de la mère est en danger ou en cas de grossesse provoquée par un viol, et le punissait dans les autres circonstances à une peine de 10 ans de prison, avait suscité la controverse.

 

Il est prévu de procéder « a une nouvelle consultation de la société civile pour que le texte final soit plus consensuel ».

AFP (17/03/2017)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

istock-513987873
/ Fin de vie

Trisomie 21 et Covid : six fois plus de probabilité de ne pas être réanimé

Une étude indique qu’une personne porteuse de trisomie 21 et atteinte de Covid lors de l’épidémie avait six fois plus ...
Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres