AMP : optimisation du tri des ovocytes

Publié le : 20 octobre 2011

Une équipe portugaise de la Faculté de médecine de l’Université de Porto, travaille à repérer des bio-marqueurs moléculaires afin d’optimiser la sélection des ovocytes lors de fécondation in vitro (FIV) réalisées dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation (AMP).

Depuis 5 ans, les chercheurs, menés par Joao Silva Carvalho et Henrique Almeida, observent les différents biomarqueurs de l’ensemble des cellules entourant l’ovocyte pour réunir des indices qualitatifs permettant de repérer avec précision les ovocytes fécondables. L’objectif est d’accroître le taux de réussite des techniques d’AMP. Jusqu’à présent, le tri des ovocytes se fait à partir des caractéristiques morphologiques des différentes parties de l’ovocyte (cumullus oophorus, cytoplasme et noyau).

Les chercheurs de l’université de Porto viennent d’obtenir le prix Grant for Fertility Innovation, offrant une bourse de 100 000 euros, pour financer la suite de leurs travaux. Attribué à chaque réunion annuelle de la société européenne de reproduction humaine et d’embryologie, ce prix est sponsorisé par une entreprise du secteur pharmaceutique.

Bulletins Electroniques Portugal (Sara Dias) 18/10/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres