‘Améliorer » la recherche sur le clonage

Publié le : 6 novembre 2003

Plusieurs experts, dont le père de la brebis Dolly, Ian Wilmut, ont fait un appel dans la revue britannique Nature* à une recherche plus systématique et plus rigoureuse sur les processus du clonage. Ils expliquent que jusqu’à maintenant les résultats obtenus relèvent plus du hasard que d’une démarche scientifique. S’ils plaident pour de nouvelles recherches afin de cloner les embryons pour l’utilisation de leurs cellules en toute sécurité, ils se prononcent contre le clonage qui aboutit à la naissance d’un enfant.

 

Pour eux, les échecs du clonage d’animaux s’expliquent soit au moment où l’on retire l’ADN de l’ovule de la mère à cloner, soit au moment où l’on transfert cet ADN dans l’ovule de la mère-porteuse, soit au moment de l’insémination. Des thérapeutiques à partir de cellules souches embryonnaires clonées ne pourront être élaborées qu’à partir du moment où « l’on commencera d’examiner attentivement les échecs survenus depuis des années, plutôt que de continuer à célébrer les succès« .

 

« Se faisant, note le journaliste de l’agence canadienne Science-Presse, on s’approchera pas à pas du moment où il sera possible de cloner un humain en toute sécurité…« .

 

* Nature Review Genetics, vol 4, p.855.

<p>BBC News (Ania Lichtarowicz) 01/11/03 - NewScientist.com (Philip Cohen) 31/10/03 - Science Presse 03/11/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres