Allemagne : déclaration contestée sur l’embryon

Publié le : 31 octobre 2003

Le 22 octobre, le chancelier allemand, Gerhard Schröder, exprimait dans un discours son souhait d’assouplir la loi concernant la recherche sur les embryons.

 

Ce mercredi, la ministre allemande de la justice, Brigitte Zypries, a déclaré lors d’un discours à l’université Humbolt de Berlin, qu’un embryon fécondé in vitro ne pouvait être considéré comme un être humain « dans la mesure où celui-ci ne peut se développer, seul, à ce stade, en être humain mais qu’il lui faut pour cela le corps d’une femme prête à l’accueillir« .

 

Cette déclaration va à l’encontre du principe allemand selon lequel la protection de la dignité humaine commence dès la fécondation et a soulevé de nombreuses réactions.

 

Les Verts ont exprimé leur indignation. Maria Böhmer, spécialiste de ces questions au sein du CDU, s’est indignée : l’embryon passerait ainsi « du statut d’humain au statut de « matériel »« .

<p>La Croix 31/10/03 - Le Monde 01/11/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres