Aide à mourir au Canada : il étouffe sa femme, le tribunal le juge coupable d’homicide involontaire

Publié le : 25 février 2019

Samedi, après un mois de procès et trois jours de délibérations, Michel Cadotte, 57 ans, accusé d’avoir étouffé son épouse atteinte de la maladie d’Alzheimer, a été déclaré coupable d’homicide involontaire par le jury du tribunal de Montréal au Canada. Un verdict qui « lui évite la prison à vie », puisqu’il n’existe pas, dans de ce pays, « de peine minimale pour homicide involontaire ».

 

L’accusé avait admis avec étouffé sa femme malade avec un oreiller et causé sa mort. Il l’accompagnait depuis neuf ans. L’année précédente, la demande d’aide médicale à mourir avait été refusée au motif que sa femme « ne pouvait pas y consentir et qu’elle n’était pas considérée comme étant en fin de vie ».

 

Les plaidoiries qui doivent déterminer la durée de sa peine « se tiendront au début du mois de mars ».

 

La Couronne « n’a pas encore décidé si elle compte porter le verdict en appel ou non ».

<p>Le Devoir, Ameli Pineda (23/02/2019) - <a href="https://www.ledevoir.com/societe/548529/verdict-michel-cadotte">Meurtre par compassion: Michel Cadotte déclaré coupable d’homicide involontaire</a></p> <p>Radio Canada (23/02/2019)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres