25 bougies pour l’Académie Pontificale pour la Vie

Publié le : 16 janvier 2019

A l’occasion du vingt-cinquième anniversaire de l’Académie Pontificale pour la Vie, le pape François a publié le 6 janvier dernier une lettre intitulée Humana Communitas

 

Cette lettre  a été l’occasion pour le Pape François de rappeler que c’est sous l’impulsion « du Serviteur de Dieu et du grand scientifique Jérôme Lejeune » que l’Académie a pu voir le jour il y a 25 ans. Citant Jean-Paul II[1], il a précisé que son but était de rendre « manifeste que la science et la technique, mises au service de la personne humaine et de ses droits fondamentaux, contribuent au bien intégral de l’homme et à la mise en œuvre du projet divin de salut[2] ».

 

Le pape François a ensuite partagé ses inquiétudes sur le sort de l’humanité dans le contexte actuel d’évolution scientifique. « La distance entre l’obsession envers notre propre bien-être et le bonheur partagé de l’humanité ne cesse de se creuser et nous conduit à considérer qu’un véritable schisme est désormais en cours entre l’individu et la communauté humaine », a-t-il écrit. Avant d’ajouter, « c’est dans cette optique que Saint Jean-Paul II enregistrait les gestes d’accueil et de défense de la vie humaine, la diffusion d’une sensibilité contraire à la guerre et à la peine de mort, ainsi qu’une attention croissante à la qualité de la vie et à l’écologie. Il indiquait également parmi les signes d’espérance, la diffusion de la bioéthique comme ‘la réflexion et le dialogue (…) sur les problèmes éthiques fondamentaux qui concernent la vie de l’homme’[3] ». Le pape François poursuit : « La communauté scientifique de l’Académie Pontificale pour la Vie » s’est engagée pour « la promotion et la protection de la vie humaine tout au long de son déroulement, la dénonciation de l’avortement et de la suppression du malade comme maux très graves qui contredisent l’Esprit de la vie, et nous font sombrer dans l’anti-culture de la mort. » « Nous savons bien que le seuil du respect fondamental de la vie humaine est aujourd’hui violé de façon brutale, non seulement par des comportements individuels, mais aussi par les effets des choix et des aménagements structuraux », déplore le souverain pontife.

 

Lors de la conférence de presse du 15 janvier dernier, Mgr Pegoraro, Chancelier de l’Académie Pontificale pour la Vie, a déclaré qu’avec « le progrès de la science de la technologie dans le monde bio-médical, avec d’extraordinaires possibilités d’intervention sur la vie humaine à toutes les phases de son développement a émergé la nécessité d’étudier, d’informer et de former pour approfondir les valeurs et les principes éthiques qui garantissent le bien intégral de la personne humaine et la protection de la vie. » Il a cité les statuts actuels de l’Académie qui « a une tâche de nature essentiellement scientifique, pour la promotion et la défense de la vie humaine »[4].

 

La prochaine Assemblée générale de l’Académie, intitulée « Robot-éthique. Personnes, machines et santé », se tiendra du 25 au 27 février prochains au Vatican, dans la Salle Nouvelle du Synode.

 


Pour aller plus loin :

Académie Pontificale pour la Vie : le pape François appelle à une saine vision de la bioéthique

Académie pontificale pour la vie : Le pape invite le monde de la santé à ne pas oublier « l’humanité »

L’Académie pontificale pour la vie expose les fondements doctrinaux du concept chrétien de vie humaine

 



[1] Motu proprio Vitae mysterium, 11 Février 1994, n. 3.

[2] Gaudium et spes, n. 35.

[3] Enc. Evangelium vitae, 25 Mars 1995, n. 27

[4] Art.1, §3.

 

<p>Zenit, Hélène Ginabat (15/01/2019)</p> <p>Zenit, Anita Bourdin (15/01/2019) - <a href="https://fr.zenit.org/articles/25-ans-de-lacademie-pour-la-vie-lettre-du-pape-francois-texte-complet/">Les 25 ans de l'Académie pour la Vie : Lettre du Pape François (texte complet)</a></p> <p>Photo : Pixabay/DR</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres