160 personnalités s’unissent pour demander « l’arrêt immédiat de la GPA »

Publié le : 12 mai 2015

Plus de 160 personnalités et associations signent aujourd’hui une tribune dans Libération « pour demander aux gouvernements des nations du monde ainsi qu’aux leaders de la communauté internationale de travailler ensemble à l’arrêt immédiat de la GPA ». Parmi les signataires français se trouvent Michel Onfray, philosophe, Yvette Roudy, ex-ministre des Droits des femmes, Sylviane Agacinski, philosophe, José Bové, député européen, et encore Monette Vacquin, psychanalyste. Parmi les signataires internationaux se mêlent des féministes, des mères porteuse ou encore une femme née de mère porteuse : « Nous sommes des femmes et des hommes d’origines ethniques, religieuses, culturelles, socio-économiques différentes venant de toutes les régions du monde. Ensemble nous tenons ici à exprimer notre inquiétude concernant les femmes et les enfants exploités au travers des conventions de gestation pour autrui (GPA). »

 

Ils reconnaissent « la force du désir de parentalité », mais « comme la plupart des désirs », il doit être limité. La GPA doit être interdite « en ce qu’elle constitue une violation des droits humains des femmes et des enfants ». La GPA n’est pas dénuée de risques, à la fois « pour la mère de substitution, pour les jeunes femmes qui vendent leurs ovocytes et pour les enfants nés grâce aux techniques d’AMP».  En outre elle « rompt le lien maternel naturel qui s’établit pendant la grossesse ».

 

« Personne n’a droit à un enfant, pas plus les hétérosexuels que les homosexuels ou les individus ayant fait le choix de rester célibataire », réaffirment avec force les signataires.

 

Pour connaître le nom des personnalités et des organisations signataires, et se joindre à cette pétition, consultez le site internet : www.stopsurrogacynow.com

<p>Libération (11/05/2015) ; JY Nau (11/05/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres