12 000 contributions pour la consultation numérique sur la fin de vie !

Publié le : 16 février 2015

Dimanche 15 février à 12h, le journal La Croix dénombrait 9 000 contributions publiées sur la plateforme de l’Assemblée nationale dédiée à la consultation numérique des citoyens sur la fin de vie. A la clôture de la consultation, aujourd’hui à 12h, le site de l’Assemblée en recense près de 12 000.  

 

Au vu de ce chiffre, l’observateur Jean-Yves Nau s’interroge : s’agit-il d’une « avancée démocratique » comme certains veulent le croire ? Sur le fond, il constate que les termes du débat sont inchangés depuis son ouverture il y a « près de trois décennies ». Ceci tiendrait d‘ »une part, [à] l’incurie de la politique publique des soins palliatifs et, de l’autre, [à] l’usage militant fait des affaires médiatisées par ceux qui réclament le droit au suicide médicalement assisté ».

 

La question se pose de savoir comment cette consultation sera intégrée au processus législatif en cours, après la mission parlementaire et à la veille de l’examen en commission. D’autant plus, si cette proposition est « ficelée, […] avec la bénédiction du Palais de l’Elysée ».

 

Le Monde constate que la plupart des contributions sont opposées au texte qui sera soumis au Parlement. Le texte est jugé soit trop timide, soit trop laxiste à l’encontre des pratiques euthanasiques.

 

La démarche consistant à expérimenter une consultation numérique sur le texte de la fin de vie aura fait couler beaucoup d’encre et provoquée l’exaspération générale. Jean Leonetti a jugé cette démarche « trop tardive, trop courte, et en partie inadaptée « . Son collègue Alain Claeys a fait savoir de son côté qu’« un débat citoyen, ce n’est pas uniquement mettre un texte en ligne et attendre les réactions ». Enfin, le Pr Didier Sicard a commenté la démarche : « Ça me paraît le sommet de la démagogie de penser que les Français vont pouvoir ainsi répondre à ce genre de questions aussi complexes ».

 

La proposition de loi présentée par Alain Claeys et Jean Leonetti sera examinée en commission des affaires sociales demain, mardi 17 février[1]. L’examen se poursuivra éventuellement mercredi. Le texte sera ensuite discuté en première lecture, en séance publique les 10 et 11 mars prochains.

 

 

[1] Suivez en direct l’examen de la proposition de loi Claeys-Leonetti sur le fil twitter de Gènéthique (@Genethique) Rendez-vous à partir de 16h15 pour un Live Tweet. 

<p>La Croix (Marine Lamoureux) 15/02/2015 - Le Monde (François Béguin) 14/02/215 - Blog de Jean-Yves Nau 15/02/2015</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres