Zika et microcéphalie : Le lien n’est pas prouvé, les évêques brésiliens refusent l’avortement

Publié le 10 Fév, 2016

Suite à la demande de l’ONU vendredi dernier, la conférence des évêques brésiliens « a rejeté la possibilité d’autoriser l’avortement en cas de microcéphalie » (cf. L’avortement, seule réponse « efficace » face à l’épidémie Zika ? ). Elle estime « qu’il est opportuniste de rouvrir ce débat après l’explosion de cas liés au virus Zika ».

 

Monseigneur Leonardo Ulrich Steiner, secrétaire général de la conférence nationale des évêques du Brésil, a déclaré : « La microcéphalie existe au Brésil depuis des années. Ils en profitent pour revenir sur le sujet de l’avortement ». Mais « l’avortement favorise l’eugénisme, une pratique pour sélectionner les personnes parfaites ». Le président de la conférence, Monseigneur Sergio da Rocha, a « défendu quant à lui le principe de ‘valoriser la vie dans n’importe quelles conditions’ (…) ‘Une moindre qualité de vie ne veut pas dire un moindre droit de vivre, avec moins de dignité’ ».

 

Albert Barrois, directeur de recherche et bloggeur, a pour sa part analysé la situation au niveau scientifique et déclare que « le lien entre microcéphalie et le virus Zika est au mieux très faible ». Mais « Nature, The Lancet, et jusqu’au Bulletin de l’OMS ont beau répéter ce simple constat, rien n’y fait », l’ensemble des alertes et des dispositions sanitaires s’appuie sur ce lien hypothétique. De la lecture des revues scientifiques, on peut conclure que « l’augmentation du nombre de microcéphalie pourrait être largement dû au fait qu’on ne les diagnostiquait pas suffisamment avant, et que le critère retenu est trop vague, générant deux tiers de faux positifs ». Pour Albert Barrois, il est bien plus urgent de « se pencher sur le problème des microcéphalies qui à ce jour semble spécifique au Brésil », de « chercher à confirmer ou invalider le lien entre microcéphalie et Zika sans tarder » et « surtout de s’attaquer au vecteur de Zika ».

AFP (10/02/2016); Albert Barrois (10/02/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Soins palliatifs : les bénéfices des hôpitaux de jour
/ Fin de vie

Soins palliatifs : les bénéfices des hôpitaux de jour

Pour Claire Fourcade, « l’idée serait de proposer ces HDJ sur chaque territoire, afin qu’un éventail de soins soient proposés à ...
Euthanasie : vers une loi très permissive dans la capitale australienne ?
/ Fin de vie

Euthanasie : vers une loi très permissive dans la capitale australienne ?

Le Territoire de la capitale australienne a ouvert « une consultation publique sur les lois relatives à l'aide volontaire à mourir ...
01_don_dorganes
/ Don d'organes

Greffes d’organes : un niveau insuffisant selon l’ABM

Alors que près de 6.000 transplantations ont été enregistrées en 2019, la crise du Covid a entraîné une baisse du ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres