Vol de données à l’AP-HP : le hacker voulait « montrer que c’est facile »

Publié le 11 Oct, 2021

Mercredi 6 octobre, un pirate informatique a été interpelé suite au vol de données de santé de l’AP-HP. 1,4 millions de Français sont concernés (cf. L’AP-HP victime d’une cyberattaque). Le hacker, un jeune homme âgé de 22 ans, étudiant dans une école d’informatique, a été déféré vendredi 8 octobre. Il encourt « des années d’emprisonnement et une amende d’au moins 150 000 € ».

Mis en examen pour « accès et maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données à caractère personnel mis en œuvre par l’Etat », ainsi que pour « extraction et collecte de données par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite et divulgation illégale volontaire de données à caractère personnel », il voulait « démontrer la faiblesse et la faillibilité du système informatique de l’AP-HP », assure « une source proche du dossier ». Elle affirme que le hacker « ne comptait pas revendre » ces données, « ni s’enrichir ». Pour Vincent Trély, directeur de l’Association pour la sécurité des systèmes d’information de Santé (Apssis), « il semble qu’on ait affaire à un activiste, qui a voulu mettre un coup de pied dans le système pour montrer que c’est facile ».

Les données subtilisées comprenaient « l’identité, le numéro de Sécurité sociale et les coordonnées des personnes testées » pour le Covid-19, ainsi que « l’identité et les coordonnées des professionnels de santé les prenant en charge, les caractéristiques et le résultat du test réalisé ». Des données qui étaient stockées sur « un service sécurisé de partage de fichiers » selon l’AP-HP.

 

Sources : Le Monde avec AFP (08/10/2021) ; La Croix, Jeanne Ferney (10/10/20

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres