Une impression 3D directement à l’intérieur du corps ?

Publié le 28 Fév, 2023

Des ingénieurs de l’University of New South Wales à Sydney ont mis au point un bras robotique « souple, miniature et flexible », qui pourrait être utilisé pour imprimer en 3D des biomatériaux « directement » sur les organes à l’intérieur du corps d’une personne. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Advanced Science[1].

Le dispositif, baptisé F3DB, comporte une tête pivotante maniable qui « imprime » la bio-encre, fixée à l’extrémité d’un bras robotique, le tout pouvant être contrôlé de l’extérieur. La buse d’impression peut être programmée pour imprimer des formes prédéterminées, ou actionnée manuellement.

Le système a été testé à l’intérieur d’un côlon artificiel, ainsi qu’en imprimant en 3D différents matériaux de différentes formes sur la surface d’un rein de porc. « La majorité des cellules » étaient vivantes après l’impression. Les cellules ont ensuite continué à se développer pendant les sept jours suivants, et quatre fois plus de cellules ont pu être observées une semaine après l’impression.

Pour les chercheurs, le dispositif pourrait être utilisé par les professionnels de santé, d’ici cinq à sept ans, pour accéder à des zones difficiles à atteindre à l’intérieur du corps par de petites incisions cutanées ou des orifices naturels. Après avoir obtenu « un brevet provisoire », le système va désormais être testé sur des animaux vivants.

 

[1] Mai Thanh Thai et al, Advanced Soft Robotic System for In Situ 3D Bioprinting and Endoscopic Surgery, Advanced Science (2023). DOI: 10.1002/advs.202205656

Source : Medical Xpress, Neil Martin, University of New South Wales (27/02/2023)

Partager cet article

Synthèses de presse

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs
/ Genre

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs

La clinique Sandyford de Glasgow a décidé d’interrompre la prescription de bloqueurs de puberté aux mineurs ...
« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie
/ Fin de vie

« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie

Infirmiers et médecins indiquent leur préoccupation « en raison des divergences avec la terminologie internationale et leurs conséquences pour la ...
Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?
/ Fin de vie

Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?

Une femme de 32 ans encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué son grand-père en mettant le feu ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres