Une fille à tout prix

Publié le 1 Juil, 2003

Nicola Chenery, mère britannique de 4 garçons, désirant une fille est allée à Valence (Espagne) pour faire une fécondation in vitro suivie d’une sélection des embryons féminins. Elle est aujourd’hui enceinte de jumelles.

 

Interdite en Grande Bretagne, la sélection des embryons selon le sexe est autorisée en Espagne pour des raisons médicales ou pour assurer l’équilibre familial fille-garçon.

 

Joséphine Quintavalle, de l’association Comment on Reproductive Ethics (CORE) déplore cette situation car “la fécondation in vitro est faite pour aider les couples infertiles et non pour choisir l’enfant que l’on veut“. Un porte-parole de la Human Fertilization and Embryology Authority (HFEA) a annoncé que le comité de surveillance devrait mettre en place, à l’automne, de nouvelles recommandations au gouvernement au sujet de la sélection d’embryons par le sexe.

BBC news 27/06/03 – The Guardian (Sarah Boseley) 28/06/03 – The Daily Telegraph 28/06/03

Partager cet article

Synthèses de presse

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement

Le 12 avril, les députés polonais ont voté contre les motions appelant à rejeter quatre propositions de loi visant à ...
Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence
/ Genre

Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence

Le 10 avril, la pédiatre anglaise Hilary Cass a publié un rapport sur les services de prise en charge des ...
Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable
/ IVG-IMG

Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable

Selon la Cour suprême de l’Arizona, la loi datant de 1864 et interdisant la quasi-totalité des avortements est applicable ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres