Tentative d’assassinat d’une gynécologue

Publié le : 21 février 2011

Le docteur Claudine Dubuisson, gynécologue, a été poignardée jeudi 17 février 2011 par une ancienne patiente qui lui reprochait le handicap de son enfant d’une vingtaine d’années, suite à une maladie infectieuse contractée durant la grossesse.

"C’est une histoire ancienne, la patiente a toujours tenu pour responsable de l’état de son enfant le Dr Dubuisson, qui a pourtant été blanchie", a expliqué un autre gynécologue-obstétricien de Soyaux, le Dr Philippe Riot. "Nous déplorons cette évolution vers la violence, qui touche de plus en plus nos secrétaires et nos sages-femmes", a-t-il ajouté.

La gynécologue a été aspergée de gaz lacrymogène avant d’être frappée de cinq coups de couteau qui ont touché le foie et les artères. Elle est sortie de soins intensifs et ses jours ne sont pas en danger. Les parents la harcelaient depuis vingt ans : lettres menaçantes, agressions verbales…Elle avait alerté le Conseil de l’Ordre et déposé une main courante.

Le Dr Michel Bacquart, président du conseil de l’ordre départemental de Charente a déclaré : "Nous sommes abasourdis, c’est la première fois qu’un tel drame se déroule dans notre département, on ne va pas laisser passer ça, je vais demander au Conseil départemental de se porter partie civile".

Le Quotidien du médecin (Coline Garré) 21/02/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres