Santé : le poids des lobbies ?

Publié le 26 Avr, 2021

« Le monde de la recherche scientifique s’est laissé aliéner à la course à l’argent », déplore le philosophe et journaliste Roger Lenglet « spécialiste des nanotechnologies », en s’appuyant sur « trente années d’enquêtes ». Les financeurs demandent aux chercheurs « de créer des marchés, non de faire progresser la connaissance scientifique, et encore moins de révéler des dangers », dénonce-t-il.

Pour le journaliste, « les producteurs de médicaments réinventent à leur profit la médecine générale, de même que la pédiatrie, la gérontologie, la rhumatologie, la cancérologie… ». Ainsi, les entreprises de l’imagerie médicale « ont contribué à faire disparaître l’approche clinique du médecin au profit de leurs marchés technologiques », estime-t-il, évoquant également le pouvoir de la génétique, de l’informatique ou encore des nanotechnologies « qui, en créant des effets d’aubaines économiques et conceptuelles, provoquent des précipitations épistémologiques, des aveuglements ».

« L’obsession des retours sur investissement à court terme »

« Les sciences de la santé ne sont plus seulement soumises au poids des institutions, elles le sont, depuis plus d’un siècle, au poids des lobbies industriels et financiers », analyse Roger Lenglet. Et en conséquence, la recherche est en proie à « l’obsession des retours sur investissement à court terme ». « Au détriment de la prévention – réduite, quant à elle, aux vaccins de plus en plus nombreux et aux traitements lucratifs qualifiés de « préventifs«  ».

Dans un tel contexte, chacun doit être incité à « se forger sa propre culture scientifique, sa curiosité critique et ses convictions », invite le journaliste qui insiste sur l’importance de la vulgarisation. « Il en va, bien sûr, de son rôle crucial pour le présent et l’avenir de la démocratie face aux technosciences mais dans un sens plus fondamental qu’on ne l’imagine communément. »

 

Source : Sciences critiques, Propos recueillis par Anthony Laurent (22/04/2021)

Partager cette article

Synthèses de presse

CRISPR : premières injections chez des adultes dans le cadre d’un essai clinique

CRISPR : premières injections chez des adultes dans le cadre d’un essai clinique

Editas Medicine mène un essai clinique sur des patients atteints d’amaurose congénitale de Leber, dans l’espoir de leur rendre la ...
Son bébé naît vivant après un avortement, elle regrette son choix

Son bébé naît vivant après un avortement, elle regrette son choix

Le petit Keyo Blue, atteint de trisomie 18, a vécu pendant 10 heures après une interruption médicale de grossesse ...
Lille: il reçoit un cœur humain après avoir vécu avec un cœur artificiel

Lille: il reçoit un cœur humain après avoir vécu avec un cœur artificiel

Dans le cadre d'un essai clinique Jérémy Hage a a reçu cœur artificiel, retiré au profit d'un greffon naturel au ...