Recherche sur le génome : création d’ « autorité de garantie» par le Conseil de l’Europe

Publié le 26 Avr, 2001

Le sénateur et cardiologue italien Valentino Martelli a proposé lors de l’assemblée parlementaire du conseil de l’Europe la création d’ « autorité de garantie » dans chaque pays membre destinée à accompagner les progrès de la recherche sur le génome et à s’assurer de la conformité de ces recherches avec les principes éthiques internationaux.

 

Parallèlement, un organe permanent, au sein du Conseil de l’Europe, serait mis en place pour évaluer les conséquences des recherches sur le génome sur les plans éthique, sanitaire et juridique. Cet organisme européen serait chargé d’informer le public sur les perspectives offertes par les progrès de la génétique.

 

Enfin, ces autorités nationales et européenne devraient assurer  la gestion et la prévention des risques pouvant résulter de la détention d’armes génétiques par des pays « hostiles » ou des organisations terroristes.

La Croix 26/04/01

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres