Nora Berra pour la mise en place d’un statut de “coparent”

Publié le 27 Juil, 2011

Interrogée par Libération, Nora Berra, secrétaire d’Etat à la Santé, prône la mise en place d’un statut de "coparent" pour les enfants n’ayant qu’un seul parent légal et vivant et défend une vision de la famille tenant "compte de l’évolution de la société".

La "vision d’une famille traditionnelle, modélisable, nucléaire ne correspond pas à ce que pense le plus grand nombre", estime Nora Berra qui revendique une vision "réaliste". "Il suffit d’observer autour de soi. Les familles homoparentales sont une réalité. Même si certains n’aiment pas qu’on emploie le mot "famille" : il y a bien deux adultes qui élèvent des enfants sous le même toit". Cette réalité doit conduire, selon la secrétaire d’Etat, à "combler un vide juridique" par la création d’un statut de coparent : "cela concerne les familles monoparentales dans lesquelles il y a un seul parent vivant et reconnu, les couples où l’un des conjoints a disparu ou les couples de même sexe". Nora Berra définit le coparent comme "celui qui, en partage avec le parent légal, élève, éduque, nourrit, héberge un enfant à qui il n’est pas lié par les liens biologiques, et qui n’est pas issu de sa filiation". Interrogée sur sa position concernant l’adoption d’un enfant par un couple de même sexe, Nora Berra déclare ne pas être dérangée par cette démarche si elle est effectuée en tant que parent légal pour l’un des conjoints et coparent pour l’autre. "Ce qui me dérangerait, ajoute-t-elle, c’est qu’on parle de "deux mères" ".

Libération (propos recueillis par Charlotte Rotman) 27/07/11

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...
Epigénétique : une nouvelle cause potentielle de l’infertilité masculine
/ PMA-GPA

Epigénétique : une nouvelle cause potentielle de l’infertilité masculine

Selon une étude, une régulation défectueuse du génome lors de la spermatogénèse pourrait être une cause potentielle d’infertilité masculine ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres