L’Ordre national des médecins et la bioéthique

Publié le 12 Jan, 2011

Médecins, le bulletin d’information de l’Ordre national des médecins a publié un numéro spécial intitulé "Loi de bioéthique : les enjeux de la révision". Y sont abordés les grands thèmes de cette révision comme la recherche sur l’embryon, l’assistance médicale à la procréation, les diagnostics anténatals, la greffe ou encore la médecine prédictive.

Concernant la recherche sur l’embryon et notamment la différence de statut souvent établie entre l’embryon avec ou sans projet parental, le Pr Françoise Dekeuwer-Defossez, professeur émérite de droit à l’université Lille 2, rappelle que cette distinction est une forme de relativisme : "On a le sentiment que la nature juridique de l’embryon dépend du regard qui sera porté sur lui. En effet, celui qui est conçu pour donner naissance à un enfant n’est pas le même objet de droit que celui qui demain sera fabriqué par des scientifiques pour réaliser des expériences".

L’article mentionne également le manque de communication au sujet des actuelles "méthodes alternatives d’efficacité comparable" : les cellules iPS et les cellules souches issues du sang de cordon ombilical, indiquant que ces nouvelles voies semblent prometteuses "même si certains scientifiques les considèrent simplement comme ‘complémentaires’ à celles menées sur les cellules souches embryonnaires." Il note également que le texte du projet de loi ne fait aucune mention de ces pistes d’investigation, "une lacune qui est regrettée par beaucoup".
 

Médecins Nov.Déc. 2010

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres