L’IVG chez les adolescentes

Publié le : 29 novembre 2002

En France, 16 000 avortements sont pratiqués chez des jeunes filles de moins de 20 ans. Les  laboratoires Organon viennent de mener une enquête sur les attitudes et comportements des adolescentes face à la contraception (AADOC). Cette étude révèle que 6% des jeunes filles interrogées* déclarent avoir eu recours à l’IVG. Le pourcentage des IVG est même supérieur chez celles sous contraception : 6,9 % contre 4,6% chez les jeunes filles sans contraception. 

Chez les jeunes filles ayant avorté, dans 55% des cas, ce sont des grossesses non désirées sous pilules. 87% de ces grossesses sont liées à un oubli du contraceptif.

Les IVG sont significativement plus fréquentes dans les familles recomposées, chez les filles élevées par une mère seule et dans des familles où l’on communique peu. Le comportement de la jeune fille (absence de projet de vie, hygiène de vie médiocre, mauvaise assiduité scolaire, troubles psychologiques) jour un rôle important. 

 

* ont été interrogées 841 adolescentes consultant un gynécologue

<p>Le Quotidien du Médecin (Dr Alain Marie) 29/11/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres