L’idée de l’inventeur français du don de sperme racontée

Publié le 27 Avr, 2016

Le professeur Georges David, membre de l’Académie nationale de médecine, ancien membre du CCNE est aussi le « fondateur des CECOS[1] ». Fabrice Cahen, historien des sciences et Jérôme Van Wijland, directeur de la bibliothèque de l’Académie de médecine publient aujourd’hui un ouvrage retraçant la mise en œuvre de son « idée » : « Inventer le don de sperme, entretiens avec Georges David, fondateur des Cecos ».

 

Ce livre présente « la réalité historique et matérielle » de la fondation des Cecos, « en mettant de côté les questions philosophiques et éthiques », pour « dépassionner le débat » sur ce sujet « brûlant ».

 

Les Cecos ont donc vu le jour en janvier 1973, sous la forme d’une association loi 1901, sous l’influence de Simone Veil  « qui a eu un véritable souci d’encadrement et de contrôle du système », pour « mettre fin à son caractère caché ».

 

Car jusqu’en 1973, « des inséminations se pratiquaient selon des méthodes mises au point à la fin du siècle précédent, dans un anonymat et un secret complets ». Pour cela, « des médecins payaient des jeunes donneurs, et demandaient de l’argent à des couples qui souffraient de ne pas avoir d’enfants et se heurtaient à une condamnation du corps médical classique ». Concrètement, « les donneurs se déplaçaient au cabinet du médecin où attendait la patiente, avant que les méthodes de congélation utilisées dans l’industrie vétérinaire soient appliquées au sperme humain ». C’est au professeur David, qui avait une « haute idée de l’IAD[2] » que nous devons « l’idée de donneurs bénévoles », pour stopper l’ « exploitation financière des couples ». Les membres fondateurs de l’association avaient de plus, « à l’origine, posé la nécessité absolue du secret, demandé par le donneur ». Avant de se retrouver confrontés « bien des années plus tard » aux demandes d’enfants ainsi conçus.

 

[1] Centre d’études et de conservation des œufs humains et du sperme.

[2] Insémination Avec Donneur.

 

Le Quotidien du médecin (28/04/2016)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne
/ IVG-IMG

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne

Dans une décision du 15 mai, la Cour suprême indienne a rejeté la demande d’avortement d’une femme de 20 ans ...
Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe
/ Transhumanisme

Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe

A l’aide d’un dispositif de stimulation non invasive de la moelle épinière des personnes paralysées ont retrouvé l’usage de leurs ...
neurons-582050_640

Des organoïdes de cerveau plus réalistes

Des chercheurs ont fabriqué des organoïdes composés de quatre types différents de cellules cérébrales quand d'autres sont parvenus à reproduire ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres