Les traitements contre le cancer ne seraient pas nocifs pour le foetus

Publié le : 29 septembre 2014

Selon une étude belge dirigée par le Dr Frédéric Aman de l’Université Catholique de Louvain, « la crainte que le foetus subisse des séquelles n’est pas justifiable pour retarder un traitement contre le cancer ni pour mettre fin à la grossesse ou faire naître un enfant prématurément« , dès lors que les « traitements sont administrés après le premier trimestre« . 

 

Pour réaliser son étude, l’équipe du Dr F. Aman a procédé à l’examen de 38 enfants dont les mères ont subi une chimiothérapie alors qu’elles étaient enceintes, et ont comparés les résultats avec ceux de 38 autres enfants dont les mères n’ont pas subi de traitement. Tant sur le plan mental que cardique, aucune différence n’a été constatée entre les deux groupes. 

 

Une autre étude a par la suite consisté à suivre des enfants dont les mères avaient fait l’objet d’une radiothérapie alors qu’elles étaient enceinte d’eux. Tant concernant leur comportement que leur santé, les résultats étaient normaux. 

 

<p>Journaldemontreal.com 28/09/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres