Les propos handiphobes ne sont pas condamnés

Publié le 20 Jan, 2003

Vendredi dernier, le tribunal de Paris a rejeté la demande du Collectif contre l’handiphobie qui avait intenté un procès contre Henri Caillavet, membre du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) pour faute intentionnelle et apologie de l’eugénisme. 
Celui-ci avait en effet écrit dans une contribution à un Avis du CCNE : "permettre à un enfant handicapé de venir au monde est une faute parentale et peut-être même le témoignage d’un égoïsme démesuré". Le tribunal a jugé qu’Henri Caillavet n’avait commis ni faute, ni abus de sa liberté d’expression.
Le Collectif a demandé aux députés de rédiger une proposition de loi visant à condamner les propos handiphobes.

La Croix 20/01/03

Partager cet article

Synthèses de presse

IA : détecter une pathologie grâce à la voix ?
/ E-santé

IA : détecter une pathologie grâce à la voix ?

L’étude Colive Voice vise à comprendre comment certaines maladies peuvent avoir une influence sur nos intonations et le placement de ...
10_pma_don_sperme_anonyme
/ PMA-GPA

Belgique : il donne ses gamètes à la science et devient père de deux enfants

En Belgique, un homme a découvert que ses gamètes avaient été utilisés par un professeur d’obstétrique pour concevoir « au moins ...
Fin de vie : des députés dénoncent les lacunes de l’étude d’impact
/ Fin de vie

Fin de vie : des députés dénoncent les lacunes de l’étude d’impact

Dans une lettre adressée à la présidente de l’Assemblée nationale, sept députés dénoncent le manque de données chiffrées de l’étude ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres