Les dérives bioéthiques fragilisent la famille

Publié le : 22 décembre 2010

Dans une tribune du Figaro, le Pr. Henri Joyeux, président de Familles de France et cancérologue, montre qu’une révolution familiale est en marche, au sein de laquelle les problématiques bioéthiques ont une large place.

Procréation médicalement assistée, embryons congelés, gestation pour autrui, recherche et instrumentalisation de l’embryon par les laboratoires pharmaceutiques, euthanasie introduisent l’angoisse au coeur des relations familiales devant pourtant constituer "le premier refuge pour la souffrance, l’espérance et la stabilité". Cette angoisse intra-familiale fragilise de plus en plus la société.

Le Figaro 22/12/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres