La mort pour réveiller le sens de la vie

Publié le 8 Sep, 2016

Avec les récents évènements traversés par la France, la mort s’impose sur le devant de la scène dans une société qui l’a pourtant reléguée au rang de « tabou », « parce que marquée par l’individualisme et la culture du progrès technique et scientifique, dans laquelle certains veulent même voir la promesse de l’immortalité ». Un rapport à la mort qui se révèle dans le « décalage entre la réalité de la mort et la manière dont on l’annonce, froidement, comme un fait d’actualité, sans que celui suscite la moindre réflexion ».

 

Pour Françoise Dastur, qui a publié La mort, essai sur la finitude, c’est le caractère temporaire de notre être qui « seul donne sens à notre existence, une existence portée par et vouée à la mort ». Accueillir l’idée de sa mort peut aider à « prendre conscience de sa finitude » et à l’accepter, à « accepter ses faiblesses » dont la mort est la limite ultime, et « la seule certitude commune à tous concernant la condition humaine ».

 

La mort nous rappelle que « la vie n’est pas un acquis », qu’ « elle ne nous appartient pas », explique Marie-Jo Thiel, directrice du Centre européen d’enseignement et de recherche en éthique (CEERE) à l’université de Strasbourg. Elle ajoute que « l’on est à la fois tout et à la fois rien. Que la vie est un souffle qui peut s’éteindre à tout moment ». Elle est « un don, et non un dû, elle reprend toute sa valeur ». Et « cette finitude intrinsèque à l’homme lui permet de prendre conscience de la responsabilité qui lui est confiée et de la nécessité et l’urgence de faire fructifier sa vie ».

La Croix (10&11/09/2016)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

istock-513987873
/ Fin de vie

Trisomie 21 et Covid : six fois plus de probabilité de ne pas être réanimé

Une étude indique qu’une personne porteuse de trisomie 21 et atteinte de Covid lors de l’épidémie avait six fois plus ...
Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres