Juste avant de mourir, les personnes inconscientes entendent encore

Publié le 10 Juil, 2020

 

Une étude menée par des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique et dirigée par Elizabeth Blundon, Docteur en psychologie, semble démontrer que même inconscientes les personnes peuvent toujours entendre quelques heures avant leur mort.

 

L’expérience a été menée sur « huit patients en centre de soins de longue durée, à qui on avait demandé d’accomplir une tâche pendant qu’ils pouvaient encore réagir aux stimuli ». L’électroencéphalogramme a démontré qu’ « une fois qu’ils sont devenus «inconscients», cinq d’entre eux ont répété la tâche ».

 

Elisabeth Blundon estime que  « c’est un signe encourageant qu’à minima, le cerveau réagit et traite, jusqu’à un certain point, les informations auditives qu’il reçoit ». Elle précise que  « des recherches supplémentaires seront nécessaires pour approfondir les mystères de l’audition en fin de vie » car en l’état actuel des recherches on ne peut pas encore « affirmer que ces personnes comprennent ce qu’on leur dit, ou même qu’elles peuvent distinguer qui leur parle ».

 

Mais les résultats de cette étude accréditent une croyance partagée chez les soignants : « l’ouïe serait le dernier sens à «s’éteindre» aux derniers moments de la vie ». Ainsi le Docteur Romayne Gallagher qui a travaillé 30 ans en unité de soins palliatifs témoigne avoir  remarqué au cours de sa carrière « que les patients réagissaient positivement lorsqu’ils entendaient la voix d’un être cher — même au téléphone ». Selon elle, « les proches peuvent trouver un certain réconfort en passant du temps à parler à un malade qui ne réagit pas — du moins, en apparence ».

 

Pour aller plus loin :

Conscience minimale : de nouveaux résultats pour évaluer l’activité cérébrale, et l’améliorer

Patients en état de conscience minimale : stimuler et rééduquer par la stimulation cérébrale ?

Vers l’état de conscience minimale : des avancées ?

 

L’Actualité (09.07.2020)

Radio Canada (09.07.2020)

 

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...
Epigénétique : une nouvelle cause potentielle de l’infertilité masculine
/ PMA-GPA

Epigénétique : une nouvelle cause potentielle de l’infertilité masculine

Selon une étude, une régulation défectueuse du génome lors de la spermatogénèse pourrait être une cause potentielle d’infertilité masculine ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres