Hwang Woo-suk : remise du prix annulée

Publié le 24 Nov, 2005

"En raison de circonstances imprévues, je ne pourrai pas participer à la cérémonie des Victoires 2005. Veuillez accepter mes sincères excuses pour ce désistement de dernière minute". Tel est le message envoyé par le biologiste Hwang Woo-suk aux responsables de la cérémonie des Victoires de la médecine, qui voulait lui décerner ce soir le prix de "l’homme de l’année 2005" au théâtre des Folies Bergères.

Les responsables ont du aussi annuler la conférence de presse que le scientifique devait donner avec Marc Peschanski sur "les vertus" et les perspectives du clonage humain à visée thérapeutique.

Le biologiste Sud-Coréen est en fait au coeur d’une tourmente. Il a été accusé par un collègue américain d’avoir failli aux règles de l’éthique (cf revue de presse du 21/11/05). Par ailleurs un de ses collaborateurs a reconnu hier avoir offert des compensations financières à plus d’une douzaine de femmes  pour prélever leurs ovocytes (cf revue de presse du 23/11/05).

Le professeur Hwang a réagi pour la première fois à ces accusations en affirmant avoir déconseillé à ses collaboratrices d’offrir, comme elles le souhaitaient, leurs ovocytes mais a reconnu ne pas savoir si elles avaient suivi ses conseils….

Le Monde (Jean-Yves Nau) 24/11/05

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Autiste et suicidaire, un Belge de 26 ans demande l’euthanasie « surtout pour ses parents »
/ Fin de vie

Autiste et suicidaire, un Belge de 26 ans demande l’euthanasie « surtout pour ses parents »

Un jeune Belge, diagnostiqué haut potentiel et autiste, a effectué 7 tentatives de suicide. « Après en avoir discuté avec ...
istock-518234140
/ Genre

Genre : ménopausées à 20 ans à cause de la testostérone

Une étude révèle que les hommes transgenres souffrent de problèmes « post-ménopause », comme l'incontinence, dès l'âge de 20 ans ...
Kenya : vendre des données de santé en échange d’un rendez-vous médical
/ E-santé

Kenya : vendre des données de santé en échange d’un rendez-vous médical

Au Kenya, l’application Snark Health propose aux patients de vendre leurs données de santé pour ne pas avoir à payer directement leurs ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres