Hawaï met en place l’avortement par webcam

Publié le : 19 avril 2018

Dans l’état américain d’Hawaï, les femmes peuvent désormais avorter lors d’une téléconsultation nécessitant uniquement webcam et connexion internet.

 

Dans cet archipel de 137 îles, l’accès à une consultation gynécologique peut s’avérer très compliqué. La moindre consultation implique donc l’achat de billets d’avion souvent coûteux, aussi, seules deux îles, Oahu et Maui proposent des consultations en vue d’un avortement. Les autorités ont donc mis en place « un système de vidéoconférence sécurisé et conforme à la loi américaine Health Insurance Portability and Accountability Act (HIPAA) » répondant aux « normes en matière de sécurisation des données médicales des patients ». Une fois la consultation terminée et les prescriptions (échographie, tests sanguins…) données, la précieuse pilule est envoyée… par la poste !

 

Selon deux études menées entre 2008 et 2015 et entre 2010 et 2012, la proportion d’effets secondaires graves seraient comparables et concerneraient entre 0,2 % et 0,3 % des patientes.

 

Certains aimeraient voir le système hawaïen s’étendre à toutes les femmes vivant en zone reculée.

<p>BFM, Raphaël GRABLY (18/04/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres