Grande-Bretagne : euthanasie pour les grands prématurés ?

Publié le 15 Nov, 2006

Dans une lettre officielle signée au nom de l’Église anglicane, l’évêque de Southwark, Tom Butler, écrit que : "dans certaines circonstances, il peut être juste de stopper ou de retirer un traitement, sachant qu’il est possible, probable ou même certain, que cela provoquera la mort". L’évêque précise que cette décision doit être prise "avec réticence" lorsque toutes les possibilités ont été explorées. Il évoque le coût financier associé au maintien en vie à tout prix, invoquant le "principe de justice" pour sauver "d’autres vies". Cette lettre est une contribution à la commission d’éthique Nuffield. La semaine prochaine, cette commission publiera ses recommandations sur la survie des grands prématurés lourdement handicapés.

Le Collège royal des obstétriciens et gynécologues de Grande Bretagne a réclamé un débat sur la possible légalisation de l’euthanasie pour les grands prématurés lourdement handicapés (cf. revue de presse du 7/11/06). C’est une question sensible en Grande-Bretagne en raison d’une bataille juridique médiatisée pour maintenir en vie une petite fille qui a aujourd’hui 3 ans. Née à 6 mois de grossesse, Charlotte Wyatt pesait 450 g et mesurait 13 cm. Ses parents ont obtenu qu’elle soit réanimée contre l’avis des médecins. La petite fille a survécu. Sourde et quasi-aveugle, elle survit avec un respirateur artificiel, alimentée par une sonde.

"Il n’est pas possible d’enlever la vie, de manière directe ou indirecte, à un être innocent. L’euthanasie n’est jamais acceptable. Et cela vaut aussi bien pour les malades en phase terminale que pour les enfants, même quand ils naissent avec de graves handicaps", a récemment déclaré le cardinal Barragan, président du Conseil pontifical de la santé.

La Croix 14/11/06 & 15/10/06 – Le Quotidien du Médecin 15/11/06

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres