Grande Bretagne : décision de justice sur les implantations d’embryons

Publié le : 2 octobre 2003

La Haute Cour britannique a rendu hier son jugement dans le cas de deux femmes, qui réclamaient l’implantation de leurs embryons congelés issus d’une fécondation in vitro (FIV) alors que les pères, dont elles s’étaient séparées, s’y opposaient (cf. revue de presse du 01/07/03).

 

Nathalie Evans et Lorraine Hadley avaient saisi la Haute Cour britannique contestant la loi de 1990 (Human Fertilization and Embryology Act) selon laquelle le consentement des deux partenaires est nécessaire avant d’implanter un embryon obtenu par FIV. Dans son jugement, la Haute Cour ne les autorise pas à utiliser les embryons sans le consentement de leur ex-conjoint.

 

N. Evans et L. Hadley vont faire appel devant la Cour européenne arguant du fait que c’est pour elles l’unique ou la dernière chance d’avoir un enfant. La Haute Cour prévoit la destruction de ces embryons une fois l’affaire terminée.

<p>Sciencesetavenir.com 01/10/03 - BBC News 02/10/03 - La Croix 02/10/03 - Le Quotidien du Médecin 03/10/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres