Fidélis Santé, la mutuelle en « osmose avec la doctrine sociale de l’Eglise »

Publié le : 31 janvier 2012

Le 31 janvier 2012, le quotidien Libération s’est penché sur la polémique relative à la mutuelle Fidélis Santé, qui exclue de ses remboursements les contraceptifs, l’IVG et "toute opération de nature à interrompre le cours naturel de la vie".  Depuis 2010, cette mutuelle catholique, qui propose ses produits sur Internet, a été critiquée par certains élus comme Matthieu Rouveyre, élu PS bordelais ou Michèle Delaunay, députée socialiste de Gironde. Cette dernière a d’ailleurs saisi le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé pour qu’il se prononce sur la légalité des clauses d’exclusion choisies par la mutuelle.

Samuel Potier, créateur de Fidélis Santé, explique avoir voulu "proposer un contrat de garantie éthique dans tous les sens du terme, en parfaite osmose avec la doctrine sociale de l’Eglise". Il répond aux critiques en affirmant avoir pris toutes garanties juridiques. Selon lui, Fidélis Santé ne remet pas en cause le principe de solidarité puisque, comme il le souligne, "l’adhésion est facultative". Il ajoute enfin que "Toutes les mutuelles ont des exclusions dans leurs contrats, cela concerne parfois l’optique ou l’hospitalisation. Nous avons fait d’autres choix. Mais nous remboursons très bien les médecines douces, comme l’homéopathie".

Libération (Stéphanie Lacaze) 31/01/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres