Euthanasie : une psychiatre reçoit un blâme de la Cour disciplinaire

27 Juil, 2023

Aux Pays-Bas, une psychiatre qui traite les demandes d’euthanasie a reçu un blâme pour « n’avoir pas agi avec la diligence requise » dans deux cas. La Cour disciplinaire régionale d’Amsterdam a jugé qu’elle n’avait pas suivi correctement la procédure. Dans le premier cas, elle n’a pas tenu compte d’un deuxième avis ; dans le second, elle ne l’a pas demandé. Or, en cas de demande d’euthanasie, les psychiatres sont tenus de demander un second avis à un confrère qui connaît les troubles mentaux du patient.

Dans la première affaire, le collègue psychiatre consulté a estimé que le patient concerné n’était pas « mentalement compétent » pour demander une euthanasie. « La raison du désir de mourir réside dans une conviction psychotique », avait-il jugé. En outre, « d’autres options thérapeutiques étaient disponibles ». Un avis qu’a écarté la psychiatre incriminée. Après avoir consulté son équipe et un autre expert, elle a conclu que le patient était mentalement compétent.

La commission disciplinaire a indiqué avoir tenu compte de la « complexité du sujet » pour imposer le blâme. Par ailleurs, le conseil a déclaré qu’« il n’avait pas été démontré que la sécurité des patients avait été compromise ». Un blâme signifie que la commission disciplinaire condamne le comportement d’un praticien, mais qu’il peut continuer à exercer sa profession.

 

Source : NL Times (26/07/2023) – Photo : iStock

DERNIERES ACTUALITES
Constellation – L’Homme étoilé

Constellation – L’Homme étoilé

L’Homme étoilé récidive avec un nouvel ouvrage (cf. A la vie ! ; Je serai là !). Fidèle à ses douces tonalités bleues et à ses traits sans fioritures, Xavier, alias l’Homme étoilé, raconte ses rencontres avec des patients aux portes de la mort. En effet, l’Homme...

Partager cet article
[supsystic-social-sharing id='1']

Toute l’actualité bioéthique
chez vous, gratuitement

Cochez vos choix :

En validant ce formulaire, j’accepte de recevoir les informations du site Gènéthique par email et accepte la politique de confidentialité